Actualités 

Assemblée des chefs de départements Mesures Physiques

Mercredi 10 décembre 2014

Les 30 chefs de départements Mesures Physiques des IUT de France se sont réunis au Mans les 10, 11 et 12 décembre 2014.

Tous les 6 mois les chefs de département Mesures Physiques (MP) se réunissent pour faire le point sur la mise en oeuvre de la formation de la spécialité Mesures physiques du Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) et échanger sur les bonnes pratiques.

---------------------

François Wauquier, chef du département Mesures physiques à l’IUT A de Lille  Villeneuve-d’Ascq et président de l’Association des chefs de département Mesures physiques, répond à quelques questions afin de nous éclaircir sur le rôle de cette association.

Pourquoi avoir été candidat à la présidence de cette assemblée ?

Pour moi les IUT proposent des formations reconnues qui marchent très bien en France, donc je tiens à maintenir et à défendre cette formation de qualité, en particulier le département Mesures physiques mais je suis aussi le porte-parole des tous les IUT. J’ai été candidat à ce poste pour agir en lien avec la commission pédagogique nationale et participer aux échanges en vue d’améliorer notre fonctionnement. Le travail en réseau est ce qui fait notre force, il est donc important d’entretenir ces liens entre chefs de département ainsi qu’entre IUT, bien que nous soyons dispatchés dans toute la France.

Quels sont les projets, les ambitions des départements Mesures physiques ?

Le principal challenge est de dissiper les peurs des lycéens qui, à la vue du mot « physiques » dans l’intitulé du diplôme, ne s’imaginent pas que les domaines d’applications sont aussi vastes. Il faut réussir à leur faire comprendre, certainement en améliorant notre communication auprès des lycées, que de réelles perspectives d’emploi existent et qu’ils peuvent s’insérer rapidement sur le marché du travail sans forcément faire des études longues. Nous nous réunissons afin de parfaire notre fonctionnement et de délivrer aux étudiants une formation de qualité en lien avec les professionnels du secteur.

Au Mans, le DUT MP est proposé en apprentissage, est-ce un bon moyen d’atteindre les objectifs cités précédemment ?

Oui l’apprentissage est à développer car il permet de favoriser l’insertion professionnelle directe et de rendre plus concrète la formation. A l’IUT A de Lille, nous allons le mettre en place  pour répondre aux attentes des étudiants ainsi qu’à celles des entreprises.